Louez des lieux insolites pour réaliser vos fantasmes les plus fous grâce à KinkBNB !

0

Envie de louer un donjon SM, une prison ou encore un manoir du XIX siècle pour assouvir tous vos fantasmes ? C’est désormais possible grâce à KinkBNB !

KinkBNB : le Airbnb version sexe

Vous connaissez Airbnb ? Le fameux de location de vacances entre particuliers. Et bien Kinkbnb a tout simplement décliné le concept en version sexe !

Comme souvent avec les sites et applications à succès, certains profitent de l’engouement pour un nouveau service en reprenant les grands principes de ceux-ci. KinkBNB a donc tout simplement repris le concept de Airbnb et de sa location d’appartements entre particuliers et l’a appliqué au sexe. Pour faire simple, KinkBNB vous permet de louer des lieux prévus pour satisfaire tous vos fantasmes.

Le site propose des annonces dans le monde entier à partir de quelques dizaines d’euros la nuit, même si la plupart des annonces se trouvent aux États-Unis. Il n’y a que quelques appartements et maisons à louer pour le moment en France, et ils ne semblent pas encore avoir accueilli de locataires (pas de commentaire sur l’annonce), mais rien de vous empêche d’être les premiers !

KinkBNB est la contraction de « kinky », « coquin » en anglais, et « bnb » pour « bed and breakfast ».

La plupart des lieux sont plutôt adaptés à des pratiques SM, mais si vous préférez les rapports sexuels plutôt soft, ne vous inquiétez pas, le site propose aussi tout un tas de lieux simplement insolites qui devraient venir titiller votre libido.

Un concept né grâce à une annonce refusée sur Airbnb

L’idée est née grâce à une amie d’un des co-fondateurs de KinkBNB qui s’était vue refusée une annonce sur Airbnb car on pouvait voir des sextoys sur l’une des photos de l’annonce. Après avoir eu vent de cette petite mésaventure, Darren Mckeeman (l’un des co-fondateurs) s’est dit qu’il serait intéressant de décliner le concept de Airbnb pour en faire quelque chose d’un peu plus coquin…

Darren Mckeeman n’en n’est pas à son coup d’essai avec l’entrepreneuriat, et il est d’ailleurs est ce qu’on peut appeler un serial entrepreneur (entrepreneur en série). Avant KinkBNB il avait déjà créé 2 autres entreprises bien loin du milieu du sexe (Dead Dog Studios et Quester). On peut donc imaginer que ce service n’est pas naît d’une véritable vocation mais plutôt d’une simple opportunité de business… Mais bon, si son service permet à certaines personnes de pimenter leur vie sexuelle, pourquoi pas ?!

Un service adapté à sa clientèle bien particulière…

Tout comme Airbnb cherche à fournir le maximum d’informations utiles sur les logements et leurs propriétaires, KinkBNB prend bien soin de lister sur ses annonces chacune des spécificités du lieu à louer. Et bien sûr, celles-ci sont parfaitement adaptées aux besoins de ses locataires : sextoys disponibles, idéal pour les orgies, donjon, éducateur sexuel…

options coquines kinbnb
Des options très coquines

Notre but est de fournir la plus vaste étendue d’options aux propriétaires d’espaces de plaisir consensuel pour qu’ils puissent en tirer un certain revenu. Maintenant les gens n’ont plus à emporter leurs jouets quand ils partent en vacances. Cela dit, nous ne voulons pas que ces services soient utilisés pour quelque chose d’illégal, comme la prostitution. Darren Mckeeman

KinkBNB encourage la location d’une pièce chez l’habitant, plutôt que la location d’un logement entier, pour que propriétaires et locataires puissent se rencontrer. Cela leur permet d’échanger, et les hôtes peuvent ainsi faire découvrir les lieux où sortir à proximité (clubs échangistes, sex shop, mais aussi restaurants, salons de massage, etc), leur montrer comment utiliser les accessoires à leur disposition, et parfois même rejoindre les locataires dans leurs ébats ! Pour cette raison, il très important d’avoir une confiance absolue en les personnes chez qui on se rend pour son séjour coquin. Et c’est pour ça que le site propose un système de commentaires très utile qui permet d’en savoir plus sur ses hôtes et sur le lieu.

recommandations kinkbnb
« C’est un lieu super et sûr pour les débutant dans les jeux de maître/esclave […] L’attention de l’équipe, lorsqu’elle est demandée, est énorme »

Favoriser un tourisme sexuel positif

À travers ce site KinkBNB dit souhaiter avant tout proposer un tourisme sexuel positif. C’est vrai que lorsqu’on pense au tourisme sexuel, on a souvent tendance à imaginer des vieux pervers qui partent en Thaïlande s’offrir les faveurs de jeunes femmes prisonnières de leur pauvreté. Mais pourtant, il existe bien un tourisme sexuel positif, et la communauté libertine qui se retrouve au Cap d’Agde l’été en est un bel exemple.

Le site veut proposer à chacun de pouvoir passer des « sexcation » (combinaison de « sex » et « vacation ») en toute décontraction et avec tout le confort ! Leur volonté est aussi de permettre à la « sex positive community » de se retrouver et de pouvoir s’épanouir librement. Avec leur service, KinkBNB milite donc pour la liberté et le bien être sexuel !

La « sharing economy » s’empare du sexe

Avec KinkBNB c’est la fameuse « sharing economy » qui est en train de s’ouvrir au monde du sexe, et nous pouvons être sûrs de d’autres initiatives de ce type verront le jour dans les prochaines années même si il est difficile d’imaginer lesquelles. En tout cas nous avons hâte de voir d’autres projets de ce type se développer !

Amoureux des rapports charnels et fasciné par l'entrejambe, je partage sur Meetday des conseils et avis sur tout un tas de sujets liés à la sexualité.

C'est à vous de parler !

Partages