La méthode en 10 étapes pour faire une fellation parfaite

8

La fellation est un véritable art de technicien ! Et même s’il n’est pas nécessaire d’avoir un BAC+12 en sexologie pour la réussir, on est bien obligé de constater que certaines femmes ont des lacunes à combler dans ce domaine. Mais n’ayez crainte, on est là pour vous aider !

La recette secrète pour que votre petite gâterie soit un succès

#1 Ambiance et état d’esprit

Avant une fellation, tout comme avant toute autre relation sexuelle, il est primordial que les 2 partenaires soient dans le même état d’esprit. Une fellation ne peut être réussie que si les 2 partenaires en ont envie !

Si vous vous sentez d’humeur coquine et que vous souhaitez savoir quelle est celle de votre partenaire, vous avez plusieurs solutions.

La première consiste à jouer le jeu de la franchise et à lui demander directement, avec de mots bien choisis.

La seconde solution consiste tout simplement à « tâter le terrain« . Commencez à l’embrasser tendrement pour voir quelle est sa réaction. Si vous sentez qu’il n’a pas la tête à ça, alors mieux vaut arrêter et retenter sa chance plus tard. Par contre, si vous sentez que vous êtes en symbiose et prêts pour aller plus loin, alors là c’est le jackpot.

#2 La montée du désir

Inutile de se jeter sur son sexe immédiatement, même si vous en avez très envie. L’homme, comme la femme, a besoin d’un peu de temps pour être totalement excité. En allant trop rapidement au but vous risquez de tout gâcher et de lui faire mal.

Prenez votre temps pour faire monter le désir. Embrassez le intensément sur la bouche et caressez son corps.

Commencez à le déshabiller doucement, et chose primordiale, déshabillez vous également ! Vous n’êtes pas obligée de vous mettre totalement nue, mais essayez au moins de libérer votre poitrine afin que vous amant puisse l’avoir en vue et la caresser. Cela excitera votre homme à coup sûr !

#3 L’approche

Au moment d’approcher son pénis, pensez toujours à bien prendre votre temps, et jouez avec son désir ! Commencez à descendre d’un niveau en embrassant son torse puis son ventre. Embrassez les proximités de son sexe sans l’embrasser directement. À ce moment, là votre homme va se transformer en véritable cocotte minute, il va être complètement excité et n’attendra qu’une chose, que vous le preniez en bouche et que vous commenciez sa turlutte.

#4 L’exploration

Le moment est venu d’attaquer les choses sérieuses. Vous avez bien fait languir votre homme, il est maintenant temps de lui donner ce qu’il désire.

Commencez à embrasser sa verge doucement, parcourez la et sentez la se raidir sous vos lèvres. Décalottez son gland et embrassez le tendrement. S’il est suffisamment excité vous devriez sentir un peu de liquide séminale sécrété par son excitation.

C’est le moment de montrez ce que vous savez faire avec votre langue !

La langue c’est vraiment un élément primordial dans toute bonne pipe. Il faut savoir la maîtriser et explorer les zones les plus sensibles de votre amant.

Léchez sa verge de bas en haut, puis attardez vous sur son gland. Concentrez vous sur le frein, situé sous le gland. C’est une des zones les plus sensibles du pénis, un peu l’équivalent du clitoris chez la femme. Vous devriez faire grimper votre homme aux rideaux.

Si vous vous sentez particulièrement excitée ou si vous êtes suffisamment intime avec votre homme et ses parties, alors n’hésitez pas à parcourir ses bourses avec votre langue. Cela peut rebuter certaines femmes, mais sachez que les hommes adorent ça !

#5 La mise en bouche

Maintenant qu’on est rentré dans le vif du sujet, il faut continuer à faire monter la pression en gardant toujours un objectif en tête : faire monter le désir pour le faire jouir.

Après avoir couvert l’ensemble de ses parties intimes de vos baisers, c’est le moment d’attaque ce qui fait l’essence même de la fellation : le sucer !

Prenez sa verge dans votre bouche en plaçant vos lèvres tout autour de son sexe.

Attention à ne surtout pas le toucher avec vos dents car cela pourrait être douloureux et gâcher tout le travail effectué jusqu’à présent !

Effectuez des va-et-vient avec votre bouche sur son phallus. N’hésitez pas à y mettre beaucoup de salive pour lubrifier naturellement cette « pénétration orale« . Utilisez votre langue et glissez la contre sa verge et son gland pendant vos mouvements. Pensez à ne pas être trop mécanique, il faut varier les plaisir et les mouvements. Alternez les pénétrations lentes et profondes avec d’autres plus rapides et concentrées sur le gland et le frein. Pensez également à produire un léger effet de succion, exactement comme si vous le pompiez avec votre bouche.

#6 L’intervention des mains

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce sont les mains qui donnent le plus de plaisir pendant une fellation. D’ailleurs, essayez de sucer votre homme sans les mains jusqu’à l’orgasme, vous risquez d’avoir beaucoup de mal à le faire jouir !

Les mains sont là pour masturber votre partenaire pendant que vous le sucez, mais pas que ! Elles servent aussi à caresser des zones érogènes telles que le torse ou les fesses.

N’oubliez pas que vous avez 2 mains, et qu’il es recommandé d’utiliser les 2 pour donner plus de plaisir.

Une technique qui marche toujours très bien consiste à masturber son sexe d’une main, et à caresser ses testicules de l’autre main. Sachez également que le périnée (située entre les bourses et l’anus) est une zone érogène extrêmement sensible chez l’homme. On vous encourage donc à la caresser et à la masser pendant vos rapports intimes.

Vous pouvez aussi le masturber à 2 mains ou tout simplement sortir son sexe de votre bouche de temps en temps pour le masturber sans être gêné par sa bouche.

#7 La démonstration du plaisir

Les hommes adorent observer les femmes pendant l’amour mais aussi pendant la fellation. Et ce qui les excite encore plus, c’est qu’elles y prennent du plaisir… N’hésitez pas alors à être très démonstrative, quitte à en rajouter un peu plus pour lui faire comprendre qu’il n’est pas le seul à être excité.

Regardez le dans les yeux de temps à autre, cela créé de la complicité et va faire grimper son désir en flèche !

Une méthode peu utilisée mais pourtant redoutablement efficace consiste à émettre des petits gémissements pendant la fellation. D’abord, ce doux son s’échappant de votre bouche va terriblement l’exciter, mais en plus, cela va produire des micro-vibrations sur son pénis, et cela est très agréable.

Si vous voulez vraiment le rendre dingue, vous pouvez commencer à vous caresser pendant que vous le dévorez. Caressez vous les seins et le clitoris, l’effet que cela a sur les hommes est clairement dévastateur. Ils adorent voir que l’on prend beaucoup de plaisir aussi !

#8 La montée en puissance

Ca y est, vous avez assez joué avec son sexe et vous voulez le faire éjaculer, alors c’est le moment de monter en puissance. Pour cela vous devez accélérer le mouvement et intensifier la succion. Mais ce qui va avoir le plus d’impact, c’est le mouvement de votre main.

Pour le faire jouir vous devez le masturber de plus en plus rapidement. L’idéal c’est d’alterner des périodes de masturbation pure (en sortant son sexe de votre bouche) et des périodes de succion intense.

À ce moment là, il faut être particulièrement à l’écoute de son partenaire et surtout, si vous sentez qu’il est sur le point de jouir, continuez exactement le même mouvement sans interruption pour arriver à votre fin.

Si vous sentez qu’il est un peu long à venir, n’hésitez pas à intensifier un peu les actions évoquées au point précédent. Faites du bruit, regardez le et montrez lui que vous êtes excitée. Vous pouvez même lui parler pour lui dire que vous voulez le faire jouir maintenant. C’est une méthode extrêmement efficace.

#9 La libération

Vous avez suivi toutes le étapes comme une reine et vous venez de réussir votre mission : le faire éjaculer.

Il faut savoir que l’orgasme masculin dure plusieurs secondes et que ce n’est pas parce-que qu’une giclée de sperme vient de sortir du sexe de votre homme qu’il faut tout arrêter. Bien au contraire !

L’éjaculation, et donc l’orgasme, c’est le moment où l’excitation est à son maximum.

Pendant qu’il jouit, vous devez absolument continuer vos mouvements et continuer à le masturber (jusqu’à la dernière goutte) ! Sinon vous risquez de lui donner un orgasme en demi-teinte et très décevant…

Le plus compliqué en fait c’est de savoir quand s’arrêter, car le sexe de l’homme passe en quelques secondes d’un état qui nécessite une stimulation intense, à un autre qui ne supporte plus que l’on touche. Le plus simple est d’écouter son partenaire, mais sachez qu’une fois qu’il semble avoir fini d’éjaculer, vous pouvez commencez à ralentir vos mouvements de va-et-vient.

#10 La satisfaction

Pour que cette fellation reste gravée dans sa mémoire à tout jamais, continuez à jouer avec votre partenaire pour profiter d’un beau moment de complicité. Regardez le en souriant, et pour les plus coquines, vous pouvez jouer un peu avec sa semence. La laisser s’échapper de votre bouche s’il vous a éjaculé dedans, lécher vos doigts ou encore caresser tout doucement son sexe… Bref, évitez de partir en courant pour vous laver les mains !

Voilà, maintenant qu’on a vu la théorie, vous n’avez plus qu’à passer à la pratique !

Amoureuse des rapports charnels mais aussi éternelle romantique. Je suis une épicurienne et je l'assume à fond ! Véritable Indiana Jones du sexe depuis plus de 10 ans, j'espère pouvoir vous faire profiter de mon expérience à travers mes articles.

Discussion8 commentaires

  1. Bravo pour la description de la fellation parfaite, c’est exactement ce que ma partenaire pratique et je dois dire que c’est terriblement efficace pour grimper au rideaux.

  2. Bonjour,

    j’ai vu sur un autre post des conseils pour apprécier le goût du sperme sans haut de cœur, mais avant d’apprendre à aimer le goût du sperme il faut apprendre à aimer la fellation :

    Personnellement je recommande de demander à votre partenaire d’étaler de la pâte à tartiner ou du chocolat sur son engin, cela est asser efficace pour ne plus être dégoûté 😉

    Mais il faut surtout vouloir faire une fellation, si vous vous forcez vous pouvez être dégoûté(e) pour un bon moment voir pour toujours (et je ne le conseil pas, faire l’amour sans sexe oral c’est comme une fondue sans viande ni pain).

    Voilà voilà, j’espère vous avoir aidé avec ce commentaire ! 😉

    • Ahah ! Hello Poire !
      Je suis tout à fait d’accord avec toi, ce qu’il faut avant tout, c’est en avoir envie. Je suis aussi déjà tombée sur des posts à propos du goût du sperme, je pourrais faire un article sur le sujet, mais mon avis c’est tout simplement de ne pas le faire si ça nous dégoûte.

      Merci pour ton commentaire en tout cas 🙂

  3. Bonjour, je ne suis pas fou lol jusqu’à présent les femmes que j’ai eu n été pas vraiment douée! Quand tu dis il faut se servir des mains et variée les mouvements je suis d accords.

    J en ai eu une qui posé toujours sa tête sur mes abdos mon sexe en bouche et aucun mouvement de tête légèrement la main je devais mon concentrer très fort car il n y avait que la langue pour m excite et vu qu elle stimulé toujours le même endroit ce n été pas trop ça lol.

    Les deux autres les dents de la mer ! 2 minutes et je devais les arrêtées ou j aurais été râpé comme du gruyère!

    Donc oui c’est bien de faire un document car a ce jour je n’ai pas eu la chance de goûté a une vraie turlute 🙂

    • Alicia

      Salut Pierre ! En effet tu n’as pas pas eu de chance de ce côté 🙂 A mon avis, le mieux est encore d’en discuter avec ta partenaire pour lui expliquer ce qui t’excite, et comment tu veux qu’elle s’y prenne (bien sûr on aimerait que ce soit inné, mais toute bonne pratique s’apprend !). En fellation, comme dans le sexe en général, chacun a ses préférences et ses manières de faire. Et puisque quand on fait l’amour on est là pour prendre et donner du plaisir, le mieux est d’en discuter avec son/sa partenaire pour pouvoir donner un maximum d’amour mais aussi en recevoir un max ! Ne pas réussir à donner un orgasme, ou ne pas réussir à en avoir un soit-même est trop frustrant…

      Merci pour ton retour d’expérience en tout cas, et contente que cet article te plaise !

  4. Hello! ^^

    A vrai dire j’ai toujours réussi à satisfaire mes ex avec une fellation sans problème, mais mon nouveau copain est impossible à faire « venir ». :/ Je pensais que le problème venait de moi mais après en avoir parlé avec lui il m’a dit qu’aucunes de ses anciennes partenaires n’avaient réussi à le faire jouir autrement qu’en ayant un rapport. Du coup je suis un peu « rassurée » mais ça me tient vraiment à coeur de le faire grimper aux rideaux autrement qu’en ayant un rapport. ><
    Du coup merci beaucoup pour cet article, je vais appliquer toutes ces étapes avec soin la prochaine fois! 🙂

    Sinon, je sais que plus je vais "loin" et plus il aime mais j'ai beau esssayer je n'arrive pas à faire une gorge profonde. x__x Auriez vous des conseils pour ça?

    • Hello Miei !

      Ouh quel dommage pour lui ! Si ça peut te rassurer (et lui aussi par la même occasion), ce n’est pas tout un cas isolé. Certains garçons sont moins sensibles que d’autres et ont besoin de stimulations plus importantes / différentes pour atteindre le 7e ciel 🙂

      Quant à la gorge profonde, nous allons essayer de faire un article sur le sujet puisque cela t’intéresse, mais en attendant voici quelques conseils… Le principal enjeux pour réussir à faire une gorge profonde est d’éviter le réflexe nauséeux. Tout d’abord, la position est très importante pour s’initier. Sache que la position habituelle de la fellation (la femme placée face à son partenaire) n’est pas la plus appropriée. L’idée est de trouver une position dans laquelle la bouche et la gorge sont bien alignées,. Une position qui fonctionne généralement bien est celle où la femme s’allonge sur le dos, la tête un peu en arrière, et que l’homme se place en sens inverse (comme pour un 69). Ensuite, il faut s’assurer que le sexe de ton homme est bien « lubrifié » (merci la saliiive !) afin que tout glisse comme il faut. Et enfin, il faut être bien détendu, prendre son temps et penser à respirer !

      Cela peut prendre du temps de réussir à faire une gorge profonde, et encore plus pour se sentir à l’aise. Il faut prendre son temps et s’entrainer (bien sûr, si tu trouves cela trop désagréable, ne te force pas, il faut que ce soit un plaisir pour les 2 partenaires) !

      N’hésite pas à nous dire ce que ça donne 🙂

      À bientôt !

C'est à vous de parler !

Partages