Le guide de ultime pour partir à la découverte du point G

0

Envie de jouer les Indiana Jones et de partir à la recherche du Saint-Graal du sexe ? Alors il faudra être brave et prêt à affronter les épreuves sans faiblir ! Armez vous de votre patience, de votre dextérité et de votre plus grand sens de l’écoute, car on vous emmène à la conquête du point G !

Remontons la douce histoire du plaisir et découvrons le docteur Ernst Gräfenberg

plaisir point gTout commença en 1950 avec ce sexologue allemand, le docteur Ernst Gräfenberg. Ce chercheur menait des études sur la sexualité des hommes et des femmes et au cours de l’une de ses nombreuses enquêtes, il s’est aperçu que certaines femmes s’enfonçaient de petits objets dans l’urètre, ce qui provoquait presque immédiatement un orgasme. Il ne pense pas que toutes les femmes réagissent de la même manière face à cette stimulation et il ne décrit aucune zone précise du vagin, mais il note néanmoins la réaction physique de ces femmes suite à cette stimulation particulière.

Le « Point G » : un terme inventé en 1981

Le terme « point G » n’a pas été inventé par celui qui l’a découvert mais par les chercheurs Addiego et Whipple dans l’ouvrage « Female Ejaculation : A case Study » (ndlr: « Éjaculation féminine : étude de cas). Ce terme vient directement rendre hommage au docteur Gräfenberg décédé quelques années auparavant en utilisant l’initiale de son nom de famille. On parle d’ailleurs également de point Gräfenberg.

Comment trouver le point G ?

Maintenant que vous savez tout sur son historique, vous allez pouvoir partir à sa recherche. Ne vous inquiétez pas si vous avez oublié votre boussole car nous allons vous guider pas à pas.

Sur la route d’une zone orgasmique bien cachée

Pour trouver le point G, il va falloir explorer le sexe féminin avec précision. C’est une toute petite zone qui ne fait pas plus de 1 cm sur 1 cm, et il est très facile de passer à côté. Pour la trouver avec le plus de facilité, le mieux est de la chercher avec les doigts. Une pénétration digitale vous permettra d’explorer en détail chaque partie du vagin et de vous concentrer sur votre mission.

Avant de localiser le point G, il faut d’abord que la femme soit sufisament excitée

Avant de commencer votre périple vers le point G et vers l’orgasme, vous devez d’abord vous assurer que votre partenaire est dans de parfaites conditions et que son désir est au maximum. N’oubliez pas les préliminaires, la femme doit être suffisamment excitée et son sexe parfaitement lubrifié pour permettre une pénétration agréable de vos doigts.

femme excitée

3 étapes pour trouver facilement le bouton magique

Pour trouver le point G vous devez :

  1. Enfoncer un ou deux doigts dans le vagin de votre partenaire (l’index et le majeur idéalement)
  2. Tourner votre main afin que vos doigts caressent la paroi supérieure du vagin
  3. Placer le bout de vos doigts à environ 3 cm de l’entrée du vagin et caresser cette zone

schéma point g

Prenez votre temps et laissez votre partenaire vous guider si nécessaire. Écoutez là et trouvez la zone qui lui donne le plus de plaisir. Si vous avez trouvé le Saint Graal, vous le saurez très vite car cette zone est source d’énormément de plaisir chez la femme.

L’orgasme est généralement atteint après seulement quelques secondes de stimulation !

Mais si malgré de nombreuses tentatives, vous n’arrivez toujours pas à vos fins, alors n’insistez pas. Malheureusement il semblerait que toutes les femmes n’aient pas la chance d’avoir un point G… Heureusement pour elles, il existe beaucoup d’autres sources de plaisir !

Les conséquences de la stimulation du point G

orgasmeUn orgasme quasi immédiat

La 1ère conséquence de la stimulation du point G, c’est l’arrivée presque immédiate d’un orgasme très puissant. C’est d’ailleurs tout ce qui fait l’intérêt de cette zone : donner un orgasme d’un plaisir immense en stimulant une simple et petite zone !

Un orgasme à l’origine d’éjaculations féminines ?

De nombreux témoignages ainsi que certaines études parlent d’éjaculation féminines lors d’orgasmes liés à la stimulation du point G. Ce plaisir intense vous transformerait-il en femme fontaine ? Rien n’a été prouvé scientifiquement pour le moment, mais les témoignages sont nombreux !

Les polémiques autour du point Gräfenberg

Malgré de nombreux témoignages qui mettent en évidence l’existence de cette zone orgasmique, certains chercheurs peinent à mettre en évidence l’existence physiologique de ce point. À ce jour, seul le gynécologue Adam Ostrzenski prétend avoir trouvé cette zone au cours d’une autopsie. Mais il se pourrait, et c’est l’hypothèse de nombreux sexologues, que la stimulation du Point G soit en fait une simple stimulation indirecte des parois du clitoris.

Qu’il existe véritablement un point G, ou que cela soit une stimulation indirecte du clitoris, ce qui est sûr, c’est que cette zone du sexe féminin donne énormément de plaisir et d’orgasmes à la femme ! Alors mettez votre chapeau d’aventurier et partez à la conquête du Point G !

Amoureuse des rapports charnels mais aussi éternelle romantique. Je suis une épicurienne et je l'assume à fond ! Véritable Indiana Jones du sexe depuis plus de 10 ans, j'espère pouvoir vous faire profiter de mon expérience à travers mes articles.

C'est à vous de parler !

Partages