5 conseils à lire absolument avant d’essayer la sodomie pour la première fois

2

Souvent redoutée par les femmes, la sodomie reste un des plus grands fantasmes des hommes, et de plus en plus de couples la pratiquent ! D’ailleurs, d’après une enquête IFOP pour Marianne, en 2014, 51% des français avaient déjà testé la sodomie. Si vous aussi vous voulez vous lancer, mais que vous avez peur que votre premier coït anal se passe mal, alors lisez bien attentivement les 5 conseils suivants.

Soyez sûr que votre partenaire en a envie

La sodomie est une pratique qui peut rebuter certaines personnes. Certains ont peur d’avoir mal, trouvent cela sale ou encore refusent pour des questions religieuses. Comme dans toute pratique sexuelle, le but est que chacun des partenaires prenne du plaisir. Il est donc primordial de ne forcer personne et de s’assurer que son ou sa partenaire ait bien envie de tester la sodomie.

Pour cela, le plus simple est encore d’en discuter calmement et avec légèreté. Si vous savez votre partenaire frileux(se) concernant cette pratique un peu particulière, sachez aborder le sujet avec tacte, et surtout, ne soyez pas lourd ! En cas de refus, soyez compréhensif. Messieurs, ce n’est pas parce-que votre partenaire vous dit « non » aujourd’hui qu’elle ne vous dira pas « oui » plus tard… bref, ne perdez pas espoir et évitez de la faire culpabiliser. Et dites vous bien qu’en acceptant à contre coeur elle a beaucoup plus de chance d’avoir mal et qu’après cette mauvaise expérience elle ne voudra certainement plus jamais recommencer. Alors mieux vaut attendre le bon moment !

Attendez d’être détendu et en totale confiance

C’est la clé pour un premier coït anal réussi. Il faut être détendu et avoir parfaitement confiance en son partenaire.

Préférez […] votre copain/mari/plan cul pour essayer la sodomie en toute décontraction.

Il est donc conseiller de prévoir cette « grande première » avec un partenaire avec qui vous vous sentez à l’aise, et avec qui vous avez l’habitude d’avoir des rapports sexuels. Évitez à tout prix l’inconnu d’un soir, rencontré au bar pendant une soirée trop arrosée. En voulant prouver à votre partenaire d’un soir que vous être une bête de sexe, vous risquez de ne pas réussir à vous décontracter suffisamment pour que la pénétration se fasse sans douleur.

Préférez donc votre copain/mari/plan cul pour essayer la sodomie en toute décontraction.

Préparez le terrain pour un coït anal réussi

La pénétration anale est un petit peu plus contraignante que la pénétration vaginale, et avant de se lancer, mieux avoir préparé le terrain.

preliminaire penetration anale

Le sphincter est un muscle naturellement contracté qu’il faut réussir à détendre pour pratiquer la sodomie sans douleur. Comme on vient de la voir, il faut d’abord être bien détendu et se sentir à bien à l’aise. Une fois cela fait, il s’agit de détendre le sphincter et de dilater l’anus pour le préparer à la pénétration anale.

Cette préparation prend du temps, surtout la 1ère fois, alors ne précipitez pas les choses !

Pour cela, il vous suffit de caresser et de masser l’anus et ses pourtours. Utilisez de la salive ou un lubrifiant du commerce pour que ce soit plus agréable. Intensifiez votre massage petit à petit jusqu’à faire pénétrer un puis plusieurs doigts. Tant que vous ne pouvez pas faire rentrer 2 doigts sans forcer, il faut continuer à masser la zone anale. Cette préparation prend du temps, surtout la 1ère fois, alors ne précipitez pas les choses !

Utilisez du lubrifiant

Contrairement au vagin, la lubrification naturelle de l’anus n’est pas suffisante pour une pénétration toute en douceur. Il est alors très fortement conseillé de vous procurer un lubrifiant. Appliquez en quelques gouttes sur l’anus de Madame, et étalez le en massant l’anus pour bien le préparer à accueillir le pénis de Monsieur.

Pour que ça glisse encore plus, vous pouvez également enduire le pénis de lubrifiant. Quand il s’agit de sodomie, il n’y a jamais trop de lubrifiant, croyez moi !

Faites attention à l’hygiène

Le préservatif et/ou la douche

Comme vous le savez, le sphincter n’est pas la partie la plus propre du corps humain… Et pour éviter toute maladie, il est recommandé d’utiliser un préservatif pendant la sodomie.

Si vous êtes en couple, que vous n’avez pas mis de préservatif depuis des années, et que vous ne comptez pas en mettre pour la sodomie, alors pensez au moins à prendre une douche directement après vos rapports, en savonnant bien les parties génitales.

Le lavement

Pour une 1ère fois, le mieux est peut-être d’essayer sans lavement pour ne pas se compliquer la tâche.

poire à lavement
Poire à lavement

Le lavement consiste à s’introduire de l’eau dans le colon (à l’aide d’une poire à lavement), pour le nettoyer et faire partir tout résidu de matière fécule. C’est plus hygiénique, et surtout, cela évite de laisser des petits souvenirs sur le sexe de Monsieur… (oui c’est déééégoutant !).

Le problème du lavement c’est que c’est très contraignant. On se voit mal interrompre un câlin bien coquin pour dire : « attend moi 5 min, je vais me faire un lavement et je reviens« . Niveau tue l’amour, y a pas mieux !

Le lavement est systématiquement pratiqué sur les tournages de films pornographiques mais beaucoup plus rarement dans la vie privée. Pour une 1ère fois, le mieux est peut-être d’essayer sans lavement pour ne pas se compliquer la tâche.

Choisissez la position idéale pour la pénétration anale

levrette sodomie

Tout comme la pénétration vaginale, la pénétration anale peut se faire dans tout un tas de positions. On avait d’ailleurs fait un article pour recenser les meilleures positions pour une première sodomie que l’on vous invite à regarder plus en détail.

L’idée est avant tout de choisir une position confortable, dans laquelle vous pouvez bien maîtriser vos mouvement pour éviter des pénétrations incontrôlées qui seraient trop profondes et trop rapides… (aïe aïe aïe !)

Dites ce que vous ressentez pendant l’acte

Pour que tout se passe au mieux, il est important de parler avec son partenaire. De lui dire ce que l’on ressent, si l’on a mal, si l’on veut qu’il ralentisse, change de position, etc. C’est comme ça que vous pourrez le guider et éviter les situations douloureuses !

Comme bien souvent quand il s’agit de rapport sexuel, c’est le dialogue entre les 2 partenaires qui permet d’entrer en osmose et intensifier le plaisir.

On espère que ces quelques conseils aideront à faire de votre 1ère sodomie une véritable réussite ! N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques en commentaires 🙂

Amoureuse des rapports charnels mais aussi éternelle romantique. Je suis une épicurienne et je l'assume à fond ! Véritable Indiana Jones du sexe depuis plus de 10 ans, j'espère pouvoir vous faire profiter de mon expérience à travers mes articles.

Discussion2 commentaires

  1. Je l’ai fait! J’ai demandé si on pouvait l’essayer et je lui ai montré l’article. Il a été très doux, il m’a mordillé le cou pour que je n’ai pas mal et il m’a conseillé de me caresser. Et c’était bon, tellement bon que je lui demande de le refaire de temps en temps.

C'est à vous de parler !

Partages