[ÉTUDE] Vous ne croirez jamais les dégâts que peuvent faire ces positions du kamasutra !

0

Attention Messieurs, l’article qui suit évoque un sujet particulièrement douloureux concernant vos parties intimes. Âmes sensibles s’abstenir !

Un étude très sérieuse sur les causes de fracture du pénis

Vous êtes un véritable fauve au lit et rien de vous retient ? Vous vous donnez à fond et votre partenaire en fait tout autant ? Alors soyez particulièrement vigilants et lisez bien cette étude brésilienne, Advances in Urology, qui devrait bien calmer vos ardeurs.

L’étude nous révèle ainsi le TOP 3 des positions sexuelles à l’origine des fractures du pénis.

#1 La moitié des fractures du pénis sont causées lorsque la femme est sur le dessus

Au cours de leur étude portant sur 28 cas de pénis fracturés, 50% étaient dus à la position de l’andromaque (ou cowgirl) où la femme est au dessus. L’explication des scientifiques est assez simple et logique :

Notre hypothèse est que lorsque la femme est sur le dessus, elle contrôle habituellement le mouvement avec l’ensemble de son poids corporel, n’étant pas en mesure de l’interrompre quand le pénis souffre d’une pénétration dabs le mauvais sens, le mal étant généralement mineur pour la femme et majeur dans le pénis. Au contraire, quand l’homme contrôle le mouvement, il a plus de probabilités d’arrêter la pénétration lorsqu’il ressent la douleur liée à la lésion de son pénis.

#2 La levrette à l’origine d’1/3 des cas !

La levrette, l’une des positions stars du kamasutra est à l’origine de 28,6% des cas.

#3 Quand même 21,4% des cas pendant le missionaire

On pourrait penser que le missionnaire serait épargné ! C’est la position la plus classique et à priori l’une des moins « énergiques ». Mais pourtant elle est quand même à l’origine de plus de 1/5 des cas de fracture du pénis.

Une étude à lire si vous vous intéressez aux fractures de pénis

Et bien oui, chacun sa passion, si vous adorez lire des études sur les fractures de pénis au clair de lune, celle-ci devrait hautement vous plaire !

Plus sérieusement, cette étude est intéressante puisqu’elle traite d’un sujet assez tabou et rarement traité. On y apprend par exemple ce qu’est réellement la fracture du pénis puisqu’il n’y a pas d’os dans le pénis (c’est en fait une rupture des corps caverneux et de l’albuginée). On y apprend également les symptômes d’une fracture à savoir : un crack sonore, une détumescence (diminution de l’érection), la douleur.

Amoureux des rapports charnels et fasciné par l'entrejambe, je partage sur Meetday des conseils et avis sur tout un tas de sujets liés à la sexualité.

C'est à vous de parler !

Partages